Elisabeth Sonrel (1874-1953)

Sonrel

Fille du peintre Nicolas Stéphane Sonrel de la ville de Tours, Elizabeth Sonrel poursuit sa formation à Paris dans l’atelier de Jules Lefebvre. Après ses voyages à Florence et en Italie, elle  S’inspirant de l’imaginaire de l’art chevaleresque, elle réalise plusieurs œuvres qui sont notamment exposées au salon de l’Exposition universelle de Paris en 1900 ou elle obtient une médaille de bronze pour sa toile Le Sommeil de la Vierge. Ses œuvres se rattachent à l’Art Nouveau par le recours à une ornementation particulière. Ses œuvres se retrouvent au Musée des Beaux-Arts à Mulhouse, et au Musée des Beaux-Arts de Tours. Plusieurs d’entre elles ont été reproduites sur des cartes postales fort recherchées par les collectionneurs.

Source : http://diptyquescrossing.blogspot.ca/2011/06/elisabeth-sonrel-loubliee.html

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s